Délégation-ddrse Mines Saint-Etienne

Développement durable et responsabilité sociétale

Parution de l’Ouvrage : « Économie Circulaire en Afrique Francophone : Enjeux et Défis »

Mines Saint-Étienne  est heureuse d’annoncer la parution de « Économie Circulaire en Afrique Francophone : Enjeux et Défis » publié par l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable, avec les contributions d’un groupe d’experts international.

Cet ouvrage ambitieux est le résultat d’une collaboration entre l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) et quatre partenaires clés : l’École des Mines de Saint-Étienne, le Centre d’Études et de Recherches Intersectorielles en Économie Circulaire (CERIEC) de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), l’Observatoire de la Francophonie Économique (OFÉ), et le Réseau Normalisation et Francophonie (RNF). Dirigé par Michelle Mongo, enseignante chercheure à l’Institut Henri Fayol, Mines Saint-Etienne, Institut Mines-Télécom, membre du Laboratoire Coactis, l’objectif de cet ouvrage est d’analyser et de comprendre les enjeux, les opportunités et les risques de l’économie circulaire dans les pays francophones en développement, en particulier ceux d’Afrique francophone.

Les membres de l’Institut Fayol, Fatima Bannout, Valérie Laforest, Michelle Mongo, Sophie Peillon, Audrey Tanguy et Hervé Vaillant, ont brillamment contribué à la rédaction de cet ouvrage en apportant leur expertise qui a enrichi le contenu et la portée de cette publication.

L’ouvrage en résumés

Chapitre 1 : Définitions et principes de l’économie circulaire

Ce premier chapitre examine la version moderne de l’économie circulaire, la définissant comme un « concept-parapluie » qui inclut divers éléments pour repenser le modèle économique linéaire traditionnel. L’importance de la rareté économique est soulignée comme une valeur essentielle pour la prise de décision, en particulier pour les investissements dans les technologies alternatives. Les origines de l’économie circulaire remontent aux années 1970, marquées par la reconnaissance de la non-durabilité du système de production et de consommation et par la promotion des approches holistiques pour résoudre les limites planétaires. Le chapitre identifie dix perspectives influentes développées depuis les années 1980 pour faciliter le dialogue autour de l’économie circulaire. Des initiatives nationales inspirantes illustrent la transition vers un modèle économique circulaire à l’échelle continentale.

Chapitre 2 : Stratégie de circularité et démarches pour la mesure de la performance

Ce chapitre offre un panorama des applications et solutions intégrées dans les stratégies d’économie circulaire, mettant en avant la complémentarité entre les basses et hautes technologies pour répondre aux spécificités territoriales et sectorielles. Il souligne la nécessité de repenser les activités liées au cycle de vie des produits. L’analyse des flux de matières (AFM) est présentée comme un outil essentiel pour cette transition, avec une distinction entre les méthodes descendantes et ascendantes. Les défis liés à la collecte et à l’analyse des données sont discutés, et des pistes de développement sont proposées. Le chapitre évalue également le niveau de circularité en identifiant des indicateurs SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel) pour une analyse à différentes échelles économiques et présente des outils d’aide à la décision comme l’approche de cycle de vie et l’analyse multicritère.

Chapitre 3 : Scénarios prospectifs à l’horizon 2050 et enjeux économiques at sociaux

Le troisième chapitre propose des scénarios prospectifs qualitatifs pour accélérer l’économie circulaire en Afrique subsaharienne. Des scénarios de simulation sont élaborés pour les secteurs de l’agriculture, de l’environnement bâti et de la mobilité, en examinant les attributs positifs et les défis potentiels de l’économie circulaire dans les pays occidentaux et en Afrique francophone. Les défis de mise en œuvre, tels que le manque de politiques efficaces et de capacités techniques, sont discutés. Des réflexions et implications politiques sont proposées pour souligner l’importance de stratégies politiques, d’incitations réglementaires, de systèmes décentralisés et inclusifs, et de la création d’environnements de marché favorables.

Chapitre 4 : Exemples d’application et de bonnes pratiques

Ce chapitre compile des exemples de bonnes pratiques à différents niveaux (international, régional/continental, national et local), couvrant des aspects tels que les dispositions réglementaires, les stratégies et les feuilles de route. Les bonnes pratiques internationales, impliquant l’espace francophone et l’Union européenne, sont présentées pour inspirer l’Afrique francophone. À l’échelle régionale, des initiatives inter-gouvernementales et privées sont décrites. À l’échelle nationale, le chapitre va au-delà des politiques pour inclure l’innovation et la technologie. Localement, les initiatives en Afrique francophone sont examinées, montrant une dynamique progressive malgré un stade embryonnaire de la transition vers une économie circulaire.

Chapitre 5 : Normalisation et économie circulaire

Le dernier chapitre présente les différentes normes relatives à l’économie circulaire (ISO/TC 323, ISO/CD 59010, ISO/CD 59020, etc.) et offre un guide de recommandations pour les praticiens. La participation de la Francophonie dans les travaux de normalisation est soulignée comme cruciale pour se conformer aux exigences des normes publiées. Le rôle de la normalisation dans l’accélération de la transition vers une économie circulaire et sa contribution aux objectifs de développement durable sont discutés. Les limites de la normalisation sont également abordées, proposant des actions pour les futurs projets de normes. Un changement radical de mentalité et l’intégration de la technologie et de l’innovation sont nécessaires pour adopter le modèle de l’économie circulaire.

Pour télécharger l’ouvrage.

 

odd12 (1)

Commentaires Clos.